Le Pied Diabétique

Le diabète est une maladie chronique touchant plus de deux millions de personnes en France. On parle de diabète lorsque l’on retrouve, lors d’une prise de sang à jeun, une hyperglycémie chronique supérieure à 1,26g/L.

Cette maladie, très souvent asymptomatique et détectée « par hasard », doit être réellement prise au sérieux par le patient dans son traitement et son hygiène de vie, car elle peut être à l’origine de nombreuses complications :

  • une neuropathie : une atteinte des nerfs pouvant entrainer une insensibilité
  • une artériopathie : complications vasculaires touchant les artères et les petits vaisseaux, pouvant ainsi atteindre les yeux, les reins, le cœur… et bien sûr les jambes et les pieds !

 

Le pied diabétique : pourquoi surveiller ses pieds quand on est diabétique ?

Le pied diabétique est fragile, particulièrement s’ils présentent des déformations (griffes d’orteils, ongles épais…) ainsi que les complications citées ci-dessus (neuropathie et artériopathie). La moindre petite blessure, surtout si elle est n’est pas ressentie par le patient, doit être prise au sérieux afin d’éviter l’infection, car le risque d’amputation est multiplié par 15 chez le patient diabétique !

Pour réduire ce risque d’amputation, il est très important de bien suivre les règles d’hygiène et de diététique. Le soin de pédicurie réalisé par le pédicure-podologue présente un rôle majeur dans la prévention des plaies du patient diabétique, quelle que soit l’importance du diabète du patient.

 

Prise en charge des soins de pédicurie :

Depuis 2007, l’assurance maladie permet un remboursement des soins de pédicurie, selon le niveau de risque établi par cette classification :

Grade 0 : absence de neuropathie sensitive

Grade 1 : neuropathie sensitive isolée (perte légère de sensibilité)

Grade 2 : neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs (perte de sensibilité associée à des problèmes de circulation) et/ou une déformation du pied

Grade 3 : antécédent d’ulcération du pied et/ou d’amputation au niveau des membres inférieurs

Ainsi l’assurance maladie prend intégralement en charge, sous prescription médicale :

- jusqu’à 4 séances/an pour les patients présentant des lésions de grade 2

- jusqu’à 6 séances/an pour les patients présentant des lésions de grade 3.

Les mutuelles/complémentaires santé peuvent également prendre en charge ces soins, quelque soit le grade du patient. N’hésitez pas à vous renseigner !

La Réflexologie Plantaire

Partager via FacebookPartager via TwitterPartager via LinkedinPartager via PinterestPartager via EmailDepuis avril 2019, …

Diabète et sport : les bienfaits du « walking-football » !

Partager via FacebookPartager via TwitterPartager via LinkedinPartager via PinterestPartager via Email Diabète et sport …

24 heures du Mans 2018 – Analyse posturale du cycliste

Partager via FacebookPartager via TwitterPartager via LinkedinPartager via PinterestPartager via EmailEn ce week-end du 24 …