Étiquette : douleur sous le pied

Maladie de Sever – douleur au talon chez l’enfant

La maladie de Sever, qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Sever est une pathologie de croissance du jeune sportif, située au niveau du noyau d’ossification de l’os calcanéus. Elle est favorisée :

  • par les tractions exercées par le triceps sural, par l’aponévrose plantaire et les muscles courts plantaires
  • par les compressions liées à l’appui.

L’augmentation des sollicitations mécaniques, le plus souvent sportives pendant la croissance, notamment sa phase d’accélération pubertaire, joue un rôle majeur. S’y ajoutent d’autres facteurs : génétiques, hormonaux ou nutritionnels.

La maladie de Sever est fréquente, représentant la deuxième localisation après la maladie d’Osgood-Schlatter. Elle survient en général entre 7 et 13 ans et touche plus souvent les garçons avec un sex-ratio de l’ordre de 4 à 5/1 .

Quels sont les signes ?

L’enfant se plaindra essentiellement de douleurs aux talons. L’atteinte est bilatérale dans 20 % des cas, mais asymétrique le plus souvent (pied d’appel) avec des douleurs de rythme mécanique.

Ces douleurs peuvent s’aggraver progressivement ou apparaître de façon intermittentes. Elles sont calmées par le repos et réapparaissent lors de la pratique du sport ou une marche longue.

Les sports de prédilection pour cette pathologie : l’athlétisme/course à pied, les sports d’appui et réception (football, handball, basket-ball…)

Le diagnostic est clinique. La face postérieure du talon est électivement et isolément douloureuse à la palpation. Le tendon calcanéen est normal. On peut également retrouver une douleur sous le talon.

La radio apporte-t-elle quelque chose ?

Dans certains cas, la radiographie peut mettre en évidence un noyau d’ossification fragmenté ou condensé, sans spécificité.

Mais le plus souvent, on retrouvera un aspect normal de ce noyau. Le contrôle par radio aura surtout pour intérêt d’éliminer d’autres pathologies très peu courantes (fracture de fatigue, ostéomyélite calcanéenne…).

La maladie de Sever, quels traitements ?

  • Les semelles orthopédiques, suite à un bilan podologique biomécanique et postural. Il n’est pas toujours nécessaire de compenser par une talonnette (bilatérale) car tout dépend de l’origine de la traction douloureuse. Les semelles orthopédiques permettront de corriger les troubles statiques et dynamiques du corps, accompagnées de chaussures avec un contrefort plutôt rigide.
  • Une diminution de l’activité sportive, sans forcément aller jusqu’à l’arrêt. Il faudra néanmoins adapter sa pratique sportive (éviter la compétition pendant quelques semaines)
  • Réaliser des étirements passifs doux des triceps suraux, particulièrement en cas de faible flexion dorsale de cheville.
  • Le kinesio-taping, en attendant le traitement par semelles orthopédiques.
  • Enfin, une  une meilleure préparation à l’exercice sportif, notamment pendant la phase d’accélération de croissance pubertaire associée à une alimentation adaptée riche en calcium et vitamine D ne doit pas être négligée. Une fois constituée, un diagnostic précoce permettant une prise en charge rapide et adaptée de ces ostéochondroses est essentiel*;

Cette prise en charge doit être expliquée pour obtenir l’adhésion de l’enfant et des parents et elle est optimisée par la communication entre les différents acteurs du traitement (médecin, chirurgien, podologue, kinésithérapeute, etc.).

Si vous souhaitez plus d’informations sur cette pathologie, n’hésitez pas à me contacter ici.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous en ligne, vous pouvez cliquez sur  

voûte plantaire sur une pierre - Kapandji

Voûte plantaire : biomécanique de la marche

_

Au cours des prochaines semaines, je vais aborder avec vous plusieurs articles sur la voûte plantaire, un des motifs principaux de consultation en podologie. Pour bien la comprendre, j’aborderai dans un premier temps sa biomécanique lors de la marche et ses facultés d’adaptation. Puis nous verrons les différentes pathologies touchant la voute plantaire (épine calcanéenne, aponévrosite plantaire, hallux valgus, leddherose…) et ses principales déformations (pieds plats, pieds creux…)

La voûte plantaire, qu’est-ce que c’est ?

La voûte plantaire est un ensemble architectural associant harmonieusement tous les éléments ostéo-articulaires, ligamentaires et musculaires du pied.

Elle est l’équivalent, au pied, de la paume de la main. Mais au cours de l’évolution, son adaptation lui a permis d’assumer une nouvelle fonction à l’Homme : celle d’assurer la meilleure transmission possible du poids du corps vers le sol, malgré toutes ses inégalités, lors de la station debout et de la marche, de la course et du saut…

En savoir plus

spécialiste des pieds - Aponévrosite Plantaire

Aponévrosite plantaire

Qu’est-ce que c’est ?

L’aponévrosite plantaire, également appelée « fasciite plantaire », est une pathologie, le plus souvent mécanique, de l’aponévrose plantaire (structure ligamentaire située sous la plante du pied) liée à l’augmentation des contraintes physiques soit par augmentation de la compression, soit par hyper sollicitation en traction verticale lors de la marche. En savoir plus

La Réflexologie Plantaire

Depuis avril 2019, je suis désormais diplômé en réflexologie plantaire, après avoir suivi plusieurs mois de formations …

Diabète et sport : les bienfaits du « walking-football » !

Diabète et sport Un projet financé par la FIFA et promu par la Fédération Portugaise de Football a permis à 32 diabétiques, …

24 heures du Mans 2018 – Analyse posturale du cycliste

En ce week-end du 24 et 25 août 2017, j’étais présent avec l’association AIR POD était présente pour la 5ème …