MENU

VIBRAYE (72 320)

Z.A. du Bray

Étiquette : <span>podologue du sport la ferté bernard</span>

La compression sport, un réel intérêt ?

Le contenu de cet article provient de mes cours reçus lors du diplôme universitaire de trail running à Besançon, agrémenté de différentes études réalisées ces dix dernières années.

Les vêtements de compression (chaussettes, manchons, vêtements…) sont en vogue depuis une dizaine d’année en running. Dès les premiers signes de douleurs aux mollets, nous pensons à ces accessoires miracles pour nous soulager et nous surpasser.


Mais sont-ils vraiment efficaces ? Décryptage de leurs bénéfices, leurs limites et les recommandations d’experts du milieu.

_

La compression sport, comment ça marche ?

_

  • Le retour veineux

Que nous soyons assis ou debout, le sang descend par les artères et remonte par les veines, écrasées lors du contact du pied au sol. Ensuite, le mollet se contracte, « appuie » sur les veines et chasse le sang vers le cœur.

En pressant la peau, les muscles et veines, la compression active le retour veineux de + de 20%.

La compression en sport est intéressante à FAIBLE INTENSITE, lorsque la contraction du mollet n’est pas appropriée (marche lente, repos…).

En revanche, l’effort plus soutenu (6km/h et plus) optimise le retour veineux grâce aux battements du cœur et la contraction des mollets.

_

  • Les vibrations

La compression agit comme un support musculaire et rend les muscles plus compacts. Les oscillations musculaires générées par l’impact au sol sont limitées (jusqu’à -33%). Ainsi, les pas sont potentiellement mieux absorbés.

Attention néanmoins à l’effet garrot (compression trop serré) et au dosage de compression !

Source : https://www.researchgate.net/publication/268751959_Effet_dose-reponse_de_la_compression_elastique_sur_les_vibrations_musculaires

Le manchon en trail et course : un réel intérêt ?
Le manchon à l’effort : un réel intérêt ?

La compression sport, quel intérêt ?

_

Avant l’effort : permet de limiter le gonflement des jambes, sensation de légèreté ressentie.

PENDANT l’effort : la compression augmente la fréquence de pas et rend la foulée plus rasante. C’est peut être intéressant sur longue durée, mais délétère à courte durée car cela modifie notre manière « naturelle » de courir.

_

NEANMOINS :

– Pour quelqu’un de bien entrainé, la compression est PEU UTILE car elle diminue la capacité d’adaptation.

– Elle est intéressante après des blessures d’ordre vibratoire (tennis elbow…).

– La compression peut présenter un intérêt potentiel en marathon pour la prévention de dommages intestinaux.

Compression et récupération

_

Vulgarisation de multiples études sur la compression, par YLMSportsScience

En accélérant la circulation sanguine, la compression :

– augmente l’apport d’oxygène aux muscles (+15%) ;

– draine plus rapidement les toxines et favorise leur élimination (lactates +13%) ;

peut faire disparaitre les courbatures et autres contractures plus rapidement (jusqu’à 50%).

Ainsi, la compression en sport parait intéressante dans le but de FAVORISER LA RECUPERATION, que ce soit après de longs entrainements ou dans le cadre de courses à étapes, enchainements de matchs…

Limites de la compression :

_

Etude sur les bas de contention, vulgarisée par YLMSportScience

Une étude publiée dans Sports Med par Da Silva et Al a montré que la compression n’avait pas d’effets positifs sur :

– les performances en course (de 50m à 5km) ;

– les sauts verticaux (vertical jump) ;

– la VO2max ;

– la concentration en lactates ;

– enfin, sur la perception de l’effort.

Si la compression est trop forte (compression inadaptée) à l’effort : effet garrot, surtout en montée avec la contraction naturelle du mollet.

_

En conclusion, quand et comment utiliser la compression sport ?

_

  • La compression est adaptée à tous les sports. Elle doit être adaptée en fonction des objectifs (récupération, gestion de l’effort…).

_

  • Le sportif débutant, moins bien entrainé au départ, ressentira plus d’effet positifs que le sportif confirmé. Ses muscles étant moins adaptés à l’effort, ils sont plus sensibles aux courbatures et aux vibrations. D’où l’importance d’augmenter les charges d’entrainement PROGRESSIVEMENT.

_

  • Chez le sportif confirmé (plus de 3 entrainements/semaine), la compression sera intéressante en récupération, pour mieux encaisser les charges d’entrainement.

_

  • En récupération, privilégier les chaussettes plutôt que les manchons afin d’optimiser le retour veineux.

_

  • On peut porter les chaussettes de compression autant de temps qu’on le souhaite, tandis que les manchons ne peuvent être portés que 2 ou 3h.

_

  • Attention aux contre-indications médicales en cas de problèmes cardiaques ou artériels ! Toujours se référer à votre médecin traitant en cas de doutes.

_

Merci à M. Ménétrier pour son intervention au DU Trail Running de Besançon !

Etude posturale cycliste - niveau laser

Etude posturale cycliste et Club Elite Sarthe

Depuis octobre 2021, j’aide les sportifs de haut niveau du Club Elite Sarthe à atteindre les plus hauts objectifs, les jeux olympiques 2024 en ligne de mire. L’une de mes compétences concerne l’étude posturale cycliste associée aux préférences motrices !

Prise vidéo de l’étude posturale cycliste en cabinet avec outils d’analyse vidéo et laser

Chaque cycliste est UNIQUE et a sa propre technique naturelle de pédalage

C’était l’objet de l’étude posturale cycliste du jour avec Dorian Perleaux, 18 ans, Espoir évoluant en Nationale 3 et déjà :

  • vice-champion de France sur piste en Keirin et vitesse individuelle
  • 17 victoires à son palmarès sur piste (triple champion départemental, quadruple champion régional et vainqueurs de manches de coupe de France)
  • vainqueur de 3 épreuves sur route à Beillé (clm), St-Vincent-du-Loroué et à Connerré en 2021.

Lors de la consultation, nous avons ainsi fait le point sur :

  • ses objectifs à court et moyen terme,
  • comment optimiser les réglages sur son vélo par ses préférences motrices. Chaque cycliste est UNIQUE et a sa propre technique naturelle de pédalage. Tant sur route qu’en triathlon, sur piste ou en contre-la-montre, l’étude des préférences motrices permet :
    • d’une part, d’améliorer le rendement du geste cycliste en cherchant à solliciter le plus nos points forts ;
    • d’autre part, d’éviter les blessures et performer dans la durée.
  • l’intérêt de semelles orthopédiques et de la podologie dans sa préparation et la prévention des blessures.
  • enfin, la gestion de l’effort et des entrainements.

Victoire de Dorian Perleaux à Connerré en Octobre 2021 (Crédit : Didier Ehrhart)
Victoire de Dorian Perleaux à Connerré en Octobre 2021 (Crédit : Didier Ehrhart)

Les préférences motrices, quel intérêt dans l’étude posturale cycliste ?

Mes récentes formations à l’INSEP avec le centre de formation VOLODALEN, composé d’experts reconnus en préférences motrices, m’ont permis d’acquérir de nouvelles compétences, que ce soit en course à pied, cyclisme, football, handball, sports de combat, etc…

La prise en charge et les réglages lors d’une étude posturale cycliste sont, ainsi, de plus en plus individualisées, quelque soit le niveau du cycliste. De ce fait, le cycliste amateur ou professionnel peut comprendre pourquoi : 

  • en montée, son collègue est meilleur en danseuse quand, lui, performe assis sur la selle.
  • certains pédalent mieux en force et d’autres en vélocité
  • en vélo de chrono ou en triathlon, certains préfèrent être proches du cintre et d’autres, plutôt éloignés
  • et bien d’autres exemples encore…

Exemple de positions de cyclistes terriens et aériens  Crédits : Volodalen
Ex : positions de cyclistes terriens et aériens (Crédits : Volodalen)

Pour plus d’informations sur l’étude posturale cycliste réalisée au cabinet et/ou les préférences motrices, vous pouvez me contacter ici ou prendre rdv sur Doctolib.

Maladie de Sever – douleur au talon chez l’enfant

La maladie de Sever, qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Sever est une pathologie de croissance du jeune sportif, située au niveau du noyau d’ossification de l’os calcanéus. Elle est favorisée :

  • par les tractions exercées par le triceps sural, par l’aponévrose plantaire et les muscles courts plantaires
  • par les compressions liées à l’appui.

L’augmentation des sollicitations mécaniques, le plus souvent sportives pendant la croissance, notamment sa phase d’accélération pubertaire, joue un rôle majeur. S’y ajoutent d’autres facteurs : génétiques, hormonaux ou nutritionnels.

La maladie de Sever est fréquente, représentant la deuxième localisation après la maladie d’Osgood-Schlatter. Elle survient en général entre 7 et 13 ans et touche plus souvent les garçons avec un sex-ratio de l’ordre de 4 à 5/1 .

Quels sont les signes ?

L’enfant se plaindra essentiellement de douleurs aux talons. L’atteinte est bilatérale dans 20 % des cas, mais asymétrique le plus souvent (pied d’appel) avec des douleurs de rythme mécanique.

Ces douleurs peuvent s’aggraver progressivement ou apparaître de façon intermittentes. Elles sont calmées par le repos et réapparaissent lors de la pratique du sport ou une marche longue.

Les sports de prédilection pour cette pathologie : l’athlétisme/course à pied, les sports d’appui et réception (football, handball, basket-ball…)

Le diagnostic est clinique. La face postérieure du talon est électivement et isolément douloureuse à la palpation. Le tendon calcanéen est normal. On peut également retrouver une douleur sous le talon.

La radio apporte-t-elle quelque chose ?

Dans certains cas, la radiographie peut mettre en évidence un noyau d’ossification fragmenté ou condensé, sans spécificité.

Mais le plus souvent, on retrouvera un aspect normal de ce noyau. Le contrôle par radio aura surtout pour intérêt d’éliminer d’autres pathologies très peu courantes (fracture de fatigue, ostéomyélite calcanéenne…).

La maladie de Sever, quels traitements ?

  • Les semelles orthopédiques, suite à un bilan podologique biomécanique et postural. Il n’est pas toujours nécessaire de compenser par une talonnette (bilatérale) car tout dépend de l’origine de la traction douloureuse. Les semelles orthopédiques permettront de corriger les troubles statiques et dynamiques du corps, accompagnées de chaussures avec un contrefort plutôt rigide.
  • Une diminution de l’activité sportive, sans forcément aller jusqu’à l’arrêt. Il faudra néanmoins adapter sa pratique sportive (éviter la compétition pendant quelques semaines)
  • Réaliser des étirements passifs doux des triceps suraux, particulièrement en cas de faible flexion dorsale de cheville.
  • Le kinesio-taping, en attendant le traitement par semelles orthopédiques.
  • Enfin, une  une meilleure préparation à l’exercice sportif, notamment pendant la phase d’accélération de croissance pubertaire associée à une alimentation adaptée riche en calcium et vitamine D ne doit pas être négligée. Une fois constituée, un diagnostic précoce permettant une prise en charge rapide et adaptée de ces ostéochondroses est essentiel*;

Cette prise en charge doit être expliquée pour obtenir l’adhésion de l’enfant et des parents et elle est optimisée par la communication entre les différents acteurs du traitement (médecin, chirurgien, podologue, kinésithérapeute, etc.).

Si vous souhaitez plus d’informations sur cette pathologie, n’hésitez pas à me contacter ici.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous en ligne, vous pouvez cliquez sur  

Analyse de foulée et Podologie aux Courants de la Liberté

Analyse de foulée

Ce week-end du 8 au 10 juin, j’étais présent avec l’association de podologues AIR POD au Salon du Running des Courants de la Liberté. Cette course réunit près de 35.000 personnes sur de multiples épreuves : 5km féminin avec plus de 15.000 perosnnes, 10km, semi-marathon et marathon.

Foule de runneuse pour les 5km

Notre rôle au sein du stand Intersport – New Balance a été d’analyser, avec mes 2 collègues, plusieurs centaines de participants tout au long du week-end. L’objectif n’était pas de faire acheter au coureur une paire de chaussure neuve pour sa course du lendemain (erreur à ne pas faire !) mais :

  • d’identifier quelle est la foulée naturelle du coureur
  • le conseiller sur sa technique de course
  • pouvoir le conseiller sur quel(s) modèle(s) lui conviendra le mieux, en fonction de son type de foulée, ses antécédents et ses objectifs de course.
  • pouvoir lui faire tester ces modèles, afin de vérifier l’impact sur leur foulée.
  • de lui expliquer le rôle du podologue et l’importance d’en consulter en cabinet en cas de pathologie… ou simplement par prévention!

En effet, il est facile d’acheter une paire de chaussure de running pour ses couleurs, son look sympa ou la promotion en cours… Mais ce ne sont pas les critères les plus importants ! Il est important de connaitre sa foulée « naturelle » en fonction

  • de son profil : aérien, terrien
  • de ses préférences motrices et sa foulée lui correspondant : semi-talonnière (talon proprioceptif), médio-pied…

Impact d’une paire de running sur la foulée

L’analyse de foulée étant un rôle important du podologue, ce week-end fut ainsi fort intéressant afin de mettre en pratique nos connaissances et faire connaitre notre profession auprès du grand public.

Nous avons également pu tester et connaitre l’ensemble de la gamme de chez New Balance, les modèles de chaususures de course à pied étant en constante augmentation.

Je pourrai ainsi mieux conseiller mes patients au cabinet avec les dernières technologies.

Si vous souhaitez connaitre votre foulée ou avoir plus d’informations, cliquez ici.

Vous pouvez également prendre rendez-vous en ligne sur Doctolib 🙂

Quelques photos de nos actions :

analyse de foulée

Présentation de notre profession et notre rôle dans la course à pied

Membres AIR POD présents

Testing de chaussures

 

Diabète et sport : les bienfaits du « walking-football » !

Diabète et sport

Un projet financé par la FIFA et promu par la Fédération Portugaise de Football a permis à 32 diabétiques, âgés de 50 à 72 ans, de jouer au « walking football » : le « football-marche ». Les bénéfices étaient évidents pour tous après 12 semaines de pratique !

Diabète et sport – pratique du walking-football : Apprentissage des régles : pas de contact, pas le droit de courir, pour limiter les risques sur le pied diabétique

  En France, en 2015, plus de 3,3 millions de personnes étaient traitées pharmacologiquement contre le diabète (source santé publique France). Par ailleurs, le diabète de type 1 touche de plus en plus d’enfants : en 2015, plus de 2 200 enfants ont été identifiés comme nouvellement atteints de diabète de type 1.

Diabète et sport : une solution pour mieux vivre son diabète ?

La Fédération Portugaise de Football l’a appelée : « La révolte des diabétiques ». L’idée principale de ce projet, financé par la FIFA, était d’étudier les bénéfices du sport sur cette maladie.

Ainsi, un échantillon de 32 hommes, tous diabétiques, entre 50 et 70 ans, a été choisi pour jouer toutes les semaines au « walking football » : le football joué en marchant, sans contact physique, courir n’étant pas autorisé. Cela diminue ainsi les risques pour le pied diabètique. « C’est pour ça que je peux jouer avec mes lunettes », avance un participant de 70 ans.

Les réactions des joueurs :

Les bénéfices ont été immédiats et racontés par les pratiquants : « Je me sens plus léger », raconte l’un d’eux. « Je peux enfin me couper les ongles des pieds sans demander l’aide de ma femme », explique un autre pratiquant.

  • « Si vous n’étiez pas ici aujourd’hui, que feriez-vous?
  • « Je ne ferai rien en particulier »

Au fond, ils n’avaient qu’une seule peine : que cette initiative n’ait duré que 12 semaines. « Vous ne pouvez pas essayer de nous donner un petit coup de main pour que l’expérience se poursuive? » demande un participant.

Bientôt son développement dans les clubs locaux ?

Désormais, le défi de la Fédération Portugaise de Football, en collaboration avec l’Instituto de Saúde Pública da Universidade do Porto (Université de Santé Publique de Porto) est de développer cette pratique du walking-football chez les diabétiques. L’idée est que les clubs locaux s’associent aux centres de santé pour créer des initiatives de ce genre.

« Le football est un médicament », racontent les diabétiques choisis pour cette expérience.

Bientôt une initiative similaire en France? 🙂

Rappel : il est important, lorsque l’on est diabétique, de faire surveiller ses pieds par un pédicure-podologue.

Voici les explications 🙂

Diabète et sport : pratique du walking-football

Source de l’article : https://maisfutebol.iol.pt/video/walking-football/agora-ja-consigo-cortar-as-unhas-dos-pes-sem-pedir-a-minha-mulher

Marathon de Paris - préparer ses pieds

Marathon de Paris – Préparer ses pieds

_

Cette année au lieu la 40ème édition du Marathon de Paris ! Ce sera d’ailleurs, pour ma part et 3 de mes collègues de l’ASD Vibraye, l’occasion de le courir pour la 1ère fois!

A 27 jours du départ de l’épreuve, il est temps de préparer ses pieds à cet effort important que vous allez lui imposer. Quelque soit votre objectif (temps ou plaisir), le marathon comme toute course ou épreuve sportive de longue distance et durée, est traumatisant pour les pieds. Les aider à mieux supporter l’effort est donc primordial car supporter une ampoule jusqu’au 42,195ème km peut devenir très handicapant… En savoir plus

Anthony Carreira - Podologue du Sport Le Mans - AIR Pod - 24 heures du Mans Vélo

Podologue du Sport – 24 Heures du Mans Vélo

_

Le week-end dernier, j’ai encadré, avec 4 autres membres de l’association de Podologues du Sport AIR POD, les 24 heures du Mans Vélo, qui se sont déroulées sur le circuit Bugatti. 1966 coureurs se sont ainsi lancés, en solo ou par équipes de 2, 4, 6 ou 8 sur le mythique circuit du Mans!

En savoir plus

La compression sport, un réel intérêt ?

Le contenu de cet article provient de mes cours reçus lors du diplôme universitaire de trail running à Besançon, agrémenté …

Motivation pour 2022

Motivation pour 2022

MOTIVATION !   Il en faut pour garder un bon état d’esprit nous permettant d’avancer. Être entouré de personnes …

Etude posturale cycliste - niveau laser

Etude posturale cycliste et Club Elite Sarthe

Depuis octobre 2021, j’aide les sportifs de haut niveau du Club Elite Sarthe à atteindre les plus hauts objectifs, …